RETOUR DES GELéES EN PLAINE MARDI PROCHAIN : UN RISQUE POUR LES ARBRES FRUITIERS ?

Les conditions météo changent en ce début de semaine avec un bref coup de froid et le retour de gelées matinales. Doit-on s'attendre à quelques dégâts sur nos arbres fruitiers ?

Début de refroidissement hier dimanche

Le flux général orienté au sud-ouest depuis quelques jours sur la France et l'Europe de l'Ouest a changé de direction dimanche pour s'orienter à l'ouest puis au nord-ouest. La responsable de ce changement, c'est une dépression qui est descendue des Iles Britanniques vers la France dimanche avant de plonger vers la Méditerranée dans la nuit de dimanche à lundi.

Au passage de cette dépression, un fort coup de vent s'est produit dimanche sur le littoral atlantique jusqu'au Centre Est avant de gagner en soirée et nuit de dimanche à lundi le bassin méditerranéen. Dans le même temps, de l'air beaucoup plus frais a envahi le nord de la France dimanche, avant de se généraliser ce lundi à l'ensemble du pays. Les températures retrouvent des niveaux de saison l'après-midi sur les deux tiers nord du pays (9 à 15°C).

 

Le froid s'installe lundi et mardi avec le retour des gelées

Un anticyclone regonfle par l'ouest ce lundi avec un courant qui s'oriente au nord faisant nettement baisser les températures. Lundi matin, on retrouve une bonne fraîcheur matinale, mais on évite les gelées, excepté dans le nord-ouest où de faibles gelées blanches sont observées par ciel dégagé sous l'anticyclone. C'est demain matin que le risque de gelées sera important sur les deux tiers est du pays en raison d'un vent faible et d'un ciel dégagé. C'est dans les plaines et vallées du nord-est et d'Auvergne que les gelées seront les plus marquées avec -2 à -4°C, localement -5°C. Ailleurs, des plaines du Nord jusqu'aux régions du centre et l'arrière-pays provençal, les températures seront généralement comprises entre 0 et -2°C. Les régions de l'ouest, la vallée du Rhône et le littoral méditerranéen devraient échapper aux gelées.

Ce coup de froid présente-t-il un risque pour les arbres fruitiers ?

Les deux dernières années ont été marquées par des coups de froid tardifs qui sont survenus après des périodes de grande douceur au début du printemps. Les arboriculteurs et viticulteurs se souviennent tous de la situation du début du mois d'avril 2021 où de fortes gelées avaient provoqué de lourds dégâts après un coup de chaud très précoce à la fin du mois de mars. Avec 4 milliards de pertes dans le secteur agricole, le Ministère de l'Agriculture avait évoqué le terme de catastrophe agricole.

Ce coup de froid aura nettement moins de conséquences qu'il y a deux ans car il survient de manière plus précoce avec une végétation qui n'est pas aussi avancée. D'autre part, ce mois de mars n'a pas connu de pic de chaleur aussi intense qu'il y a 2 ans où l'on avait observé 26°C à Paris et près de 30°C dans le sud-ouest. Quelques dégâts pourront néanmoins s'observer dans les régions où la végétation est la plus avancée (vallées du Limousin, d'Auvergne, Drôme et arrière-pays provençal). Dans le nord et le nord-est, la végétation est moins avancée, mais il n'est pas exclu que quelques dégâts se fassent sur les variétés de fruitiers les plus hâtifs. N'hésitez pas à utiliser des voiles d'hivernage sur les jeunes fruitiers pour les protéger !

À noter que les gelées à la fin du mois de mars n'ont absolument rien d'exceptionnel, mais dans un contexte de climat qui se réchauffe, le fleurissement des arbres fruitiers se fait de plus en plus tôt avec un risque de dégâts lors de brusques descentes d'air froid en début de printemps.

Nette remontée des températures en deuxième partie de semaine

À partir de mercredi, l'anticyclone faiblira et l'on retrouvera un régime de sud-ouest faiblement perturbé avec l'arrivée d'air beaucoup plus doux venu du Portugal et du golfe de Gascogne. Les températures seront en nette hausse dès mercredi et le risque de gelées deviendra très limité. L'après-midi, la grande douceur envahira à nouveau une grande partie du pays. Cette douceur s'accentuera jeudi avec un pic de grande douceur ou de chaleur. Si nos prévisions se confirment, les températures pourraient atteindre 15 à 21°C au nord et de 18 à 28°C au sud.

Le risque de gelées tardives et destructrices n'est pas exclu en avril

Notre tendance à 4 semaines fait persister le risque de descentes d'air froid au cours du mois d'avril. Avec l'avancée de la saison et de nouveaux pics de douceur en vue, le risque de dégâts sur les fruitiers et la vigne deviendra important et assez généralisé. La Chaine Météo surveille de près ce risque de gel tardif qui pourrait avoir de lourdes conséquences dans le domaine agricole.

À lire aussi :

Quel temps pour le prochain week-end ?

Tendance météo à 4 semaines : vers le retour de fortes perturbations

2023-03-24T16:30:55Z dg43tfdfdgfd